Experts à la une

E
Alain Corban
Pdt
E
Sophie Roger
Fondatrice/Dirigeante Agence SAND
E
Bruno VIALLEFONT
Marketing
E
Christelle DOS SANTOS
Directrice Marketing Direct Associée
E
Jean-Marc Touzard
Consultant Transformation Numérique
E
Fabien LE GALL
Chargé d'études économiques
E
Denis Henri
Responsable Marketing, Content & Social Media
E
Karl Pommereul
Marketing direct: e-CRM/CRM/PRM & Communication Corporate
E
Maël Roth
Content et Inbound Marketing
E
Pierrick Le Bourdiec
Pierrick Le Bourdiec est consultant éditorial, Social Media Manager et concepteur-rédacteur à Paris
E
Hervé GONAY
CEO GETPLUS
E
Julien Thiboust
Community Manager
E
Lydie Francart
International Marketing Manager
E
Dolores Fraguela
Directrice Conseil - KomadoK
E
Julien CARLIER
Early digital native, #somehowGeek. Grown in events management and digitalization. Social Media Speaker and entrepreneur. With family, fun, kite, sailing...
E
Antoine Fournier
Senior Pre-sales consultant
E
Bruno Fridlansky
co-fondateur et CSMO chez SoShake
E
Sophie Callies
Fondatrice
E
Laurent Bour
Consultant Social Media | Rédacteur | Formateur
E
Guillaume Rigal
CMO / Head of B2B
E
Bruno Bensalem
Entrepreneur - contenu2web.com
E
Philippe Guihéneuc
DG chez The Message Company
E
Alex Farro
Ceo Tivipro & Screenfizz, passionate about new media. Love paragliding & Kite surfing and most of all happy father of 3 girls.
E
Denis Fages
Président de VideoTelling
E
Isabelle CLEMENT
Social Media Manager
E
Evelyne Platnic-Cohen
Fondatrice Booster Academy
E
Julien, Noronha
Gérant
E
Yann Gourvennec
fondateur de visionarymarketing.com
E
Fadhila Brahimi
Coach et speaker en Stratégie de présence sociale et de communication web
E
Hervé Kabla
Directeur général de Be Angels, agence social media
E
Thomas Benzazon
Journaliste
E
Karima Oueslati
Responsable pôle Emailing / Affiliation
E
Mohamed Khodja
Chef de Service Marketing Online
E
Anthony de Anfrasio
Creative director
E
Joel Peguret
Chef de service

Question à la Une

Relancez-vous vos clients la veille pour confirmer vos rendez-vous commerciaux ?

Il est d'usage de confirmer ses rendez-vous par mail après obtention, bien que beaucoup de commerciaux passent à travers cette étape ( environ 50% selone "IKO System"). En revanche, deux "écoles" s'opposent sur la re-confirmation des rendez-vous la veille, de peur qu'ils sautent....

Répondre

VOIR TOUTES LES QUESTIONS (Cliquez ici)

Cecile Bellanger

Chef de projet web marketin...

Cecile Bellanger

Chef de projet web marketing


28 oct. à 16h24

Cecile Bellanger a posé la question

Comment convaincre sa direction d’adopter les réseaux sociaux ?

De nombreuses entreprises n’utilisent toujours pas les réseaux sociaux comme outil de communication en raison de la difficulté à mesurer l’impact de leurs investissements. L’adhésion à une communauté en tant que « Follower », d’un simple « J’aime » ou bien encore d’un « Tweet » n’est pas aux yeux des directions, un critère significatif de la rentabilité des investissements engagés sur les réseaux sociaux Pour autant, être présent sur les réseaux sociaux joue un rôle important à de nombreux égards : image, notoriété, référencement afin d’optimiser sa présence sur les moteurs de recherche etc.. Selon vous, quels sont les arguments à mettre en avant pour convaincre sa direction de la nécessité d’adopter les réseaux sociaux ?

Medias sociaux / Inbound Marketing
réseaux sociaux
réseau social
médias sociaux

Isabelle CLEMENT et 2 autre(s) personne(s) ont répondu

Attachez un fichier
Ajouter une photo
+ Ajouter une autre photo
Ajouter une vidéo
Ajouter un podcast widoobiz.com

Les réponses

E
E
Cyril, Bladier

Digital Strategist

Business-on-Line

Cyril, Bladier
Digital Strategist
Cette réponse a été approuvée(s) par (1) expert(s)

28 oct. à 16h57

Ce qui est amusant avec les réseaux sociaux, c'est qu'on se pose en ROI des questions qu'on ne se pose pas avec d'autres investissements. Quel est le ROI de la presse, des RP, des salons, d'une recommandatio, de la radio, de la TV, de la PQR, du sponsoring... 

Les réseaux sociaux et Internet ont le grand avantage d'être totalement traçables avec des outils d'analyse très précis.

Il y a plusieurs raisons d'y aller :

- On peut commencer par regarder ce que font ses concurrents et réaliser qu'on est le seul à ne rien faire. 

- Etre présent sur un réseau social ne coûte rien: pas besoin de payer (hormis peut être quelques centaines d'euros de graphisme) pour avoir une page Facebook, un compte Twitter ou Pinterest, des profils personnels et de pages entreprise sur LinkedIn et/ou Viadeo.

- En France : 6 millions d'inscrits sur LinkedIn dont 5 millions y vont tous les mois; 8 millions d'inscrits sur Viadeo dont 4 millions y vont tous les mois; sans compter sur les millions à ajouter avec Facebook, Twitter, Google+...

- En BtoB, faire du social selling, c'est à dire utiliser ces outils en Business Intelligence pour diagnostiquer plus rapidement les décideurs, leurs réseaux et comment les toucher apporte un ROI immédiat aux commerciaux. Les demandes de prises de contact sont ensuite plus précises, plus ciblées et le taux de transformation n'en est que plus élevé. 

- On sait depuis longtemps (j'en ai parlé en septembre 2012) que les réseaux sociaux jouent un rôle croissant dans le référencement de sites internet. Cela a été confirmé par les études publiées cet été sur les facteurs de corrélation entre les sites les mieux positionnés et les stratégies mises en place. 

Finalement, le meilleur service que leurs concurrents puissent rendre à un de mes clients, c'est de ne pas aller sur les réseaux sociaux (ou de mal y aller) pour leur laisser la place libre.

C'est la question sous-jacente : y aller, oui, mais comment? En préparant une formation pour un de mes clients grand compte BtoB, j'ai vu que parmi tous ses concurrents, il était le seul à n'avoir aucune présence sur aucun réseau social. Ceci dit, quand on voit que ses concurrents on agi en dépit du bon sens et sans aucune stratégie, la situation n'est pas si dramatique.

 

Commenter Signaler cette réponse comme spam ou inapproprié

E
E
Bruno VIALLEFONT

Marketing

Bruno VIALLEFONT
Marketing

28 oct. à 17h23

Bonjour,

Pourquoi faudrait-il traiter les réseaux sociaux d'une façon singulière ? Lorsque vous devez justifier la participation à un évènement, vous mettez en avant des objectifs et des résultats. C'est la même chose pour les réseaux sociaux. Y aller parce qu'il faut le faire ou parce que les concurrents y sont est certainement la meilleure manière d'échouer.

Il faut donc définir un objectif qui peut être très différent d'une société à l'autre : faire de la veille, accelérer la prospection...

Il faut ensuite comprendre la logique de fonctionnement. Faire du push massif est la aussi la meilleure façon de se tromper !

Commenter Signaler cette réponse comme spam ou inapproprié

E
E
Isabelle CLEMENT

Social Media Manager

Isabelle CLEMENT
Social Media Manager

28 oct. à 20h42

Bonsoir Cécile,

Avant tout, il faut bien prendre conscience que les médias sociaux ne sont pas qu'un effet de mode. Ils représentent un nouveau canal de communication auquel il faut s'adapter, ni plus ni moins.

Selon les secteurs d'activités, il est plus ou moins indispensable d'assurer sa présence sur ces canaux. Plus qu'un ROI, il me semble avant tout primordial de faire comprendre aux entreprises qu'il s'agit là d'un projet d'entreprise.

Ainsi, ce n'est pas un seul service qui est concerné mais bien son ensemble : commercial pour la génération de leads, marketing et communication pour l'image de marque, RH pour la marque employeur, etc.
Chaque service pourra mettre en place ses propres KPI's en fonction des objectifs qu'il cherche à atteindre. 

Plusieurs actions à mettre en oeuvre selon moi pour sensibiliser les collaborateurs d'une entreprise à adhérer et contribuer à l'image (e-réputation) de celle-ci :

- savez-vous que votre entreprise est peut-être déjà présente sur les réseaux sociaux ? Il sera donc intéressant de faire une cartographie de l'existant, de prendre le pouls (ce qui se dit est plutôt positif, neutre, négatif ?) afin de mettre en place des actions correctives ou complémentaires.

- réaliser un benchmark de la présence de vos concurrents : sont-ils présents ? Sur quels réseaux ? De quelle manière ? Sont-il très actifs ?

- plutôt que d'imiter la concurrence, posez-vous les vraies questions : que cherchez-vous à faire, quels sont vos objectifs, de quelles ressources disposez-vous, quel temps pouvez-vous accorder à cette tâche, quelle sera votre valeur ajoutée, etc. ?

Il est difficile de répondre à cette question de manière exhaustive tellement il y a de points différents à aborder. Néanmoins, il me semble que le meilleur argument est encore la preuve par l'exemple. Car il reste toujours difficile de lutter contre les préjugés envers les réseaux sociaux et ils sont coriaces !

La première étape ne serait-elle pas justement de commencer par une action de sensibilisation pour permettre aux néophites d'apprivoiser correctement les médias sociaux ? La question est posée...

Commenter Signaler cette réponse comme spam ou inapproprié



Loading...

Les experts à la une du marketing digital
B to B

Entreprises B to B : elles viennent de contribuer

Business to business

QUESTIONS / réponses
ÉVÈNEMENTS
Opportunités
 
 
NOS PARTENAIRES